Innovation

Participez à la révolution Maker Faire Foire de Paris

Maker Faire Paris est de retour ! Les 30 avril et 1er mai, vous avez rendez-vous sur Foire de Paris pour échanger avec plus de 300 Makers qui présenteront leurs projets. C’est quoi un Maker ? « C’est un état d’esprit », répondent-ils. Oui, mais encore ?

Maker faire, Paris, Foire de Paris, événement
Maker article

Bricoler, oui, mais high-tech

« C’est un état d’esprit, à mi chemin entre la tradition du faire soi-même, héritée du passé, et les nouvelles technologies qui offrent une multitude de possibilités pour créer et inventer », explique Dale Dougherty, créateur du premier événement Maker Faire en 2006 aux États-Unis et cofondateur de Make Magazine. Curieux et passionnés, les makers partent de l’idée que l’innovation est à la portée de tout le monde, qu’elle n’est pas réservée aux seuls ingénieurs et spécialistes. Ils inventent, bricolent, partagent leurs idées et se réapproprient nos outils quotidiens. Ils pensent que n’importe qui peut innover et changer le monde. « Les 10 dernières années, on a cherché de nouvelles manières de créer, d’inventer et de travailler ensemble sur le web, estime le journaliste américain Chris Anderson. Dans les 10 prochaines années, on appliquera ces leçons au monde réel. » 

Créativité et partage

Si vous avez envie d’en savoir plus sur ce mouvement, la meilleure manière sera encore de venir rencontrer ceux qui le font à l’occasion de la Maker Faire Paris 2016. C’est à la fois une fête de la science, un lieu de partage de l’innovation et la rencontre d’une communauté créative. Ce concept totalement unique propose stands de démonstration, ateliers de découverte, spectacles et conférences autour des thèmes de la créativité, de la fabrication et de la culture Maker. « Cela va de la cuisine à la fabrication de satellites personnels, explique Bertier Luyt, président du Fabclub et organisateur du Maker Faire Paris. On rencontre des particuliers qui travaillent secrètement au fond de leur jardin, mais aussi des institutions, des écoles, des entreprises de toutes tailles. » Selon celui qui a lancé le mouvement en France, « cette communauté des Makers impacte la société, l’école, la culture, l’innovation et l’entreprenariat ». 

Maker Faire Paris : demandez le programme !

Que trouverez-vous sur la 3e édition de Maker Faire Paris ? « Dans ces foires, les initiatives personnelles les plus déjantées croisent les projets les plus sérieux », explique Dale Dougherty. Pour commencer, des inventions imaginées par des utilisateurs de FacLab comme une fraiseuse numérique fabriquée maison, de la découpe de papier artistique, des livres 3D et bien d’autres réalisations. Mais aussi des robots animés faits de matériaux de récupération qui feront le show sur des airs de jazz, des animaux géants, avec la fourmi des Machines de l’Ile de Nantes, des dinosaures ou Light Angel, ce robot amplifié de 2,50 mètres. Les plus grands pourront aussi découvrir le pilotage de drone par la pensée avec Nataliya Kosmyna, le saut en parachute le plus sûr du monde en simulateur ou des défilés de vêtements innovants. Leroy Merlin proposera un « baptême des Makers » : une initiation à la scie à chantourner pour travailler le bois.

Un projet pour demain

Les plus jeunes seront à l’honneur avec les ateliers de pliages origami animés par le jeune Roman, 8 ans, la construction d’un pont en papier de 3 mètres avec Barthélémy ou encore le planétarium imaginé par Planète Sciences. Les scientifiques en herbe pourront s’initier à l’astronomie grâce au logiciel Stellarium et participer à un atelier où ils construiront un système solaire et une constellation ! Pour les plus passionnés, il sera possible d’imprimer en 3D des fusées miniatures en passant par le stand StabTraj. « Sensibiliser les nouvelles générations est un enjeu central, explique Dale Dougherty sur makerfaire.fr. Dans le système éducatif, que ce soit en Europe, aux États-Unis ou en Asie, les professeurs enseignent des savoirs, mais ils n’apprennent plus aux enfants à faire par eux-mêmes, à expérimenter. (…) Il faut transformer l’école sur ce point. La nouvelle économie a besoin de la créativité des générations futures. Une révolution des esprits s’impose. »

« On vit une époque formidable où on peut reprendre le pouvoir sur son environnement, être un acteur plutôt qu’un spectateur, un producteur plutôt qu’un consommateur, être quelqu’un de plus averti et de plus compétent », conclut Bertier Luyt. 

Si vous aussi vous avez envie de vivre cet optimisme et cette intelligence partagée, que vous soyez débutant ou averti, inscrivez-vous, rejoignez la communauté des Makers sur Foire de Paris le 30 avril et le 1er mai. Rendez-vous sur le pavillon 5.1 !

publicité