Foire de Paris et Houzz par Catherine Plumet Interior Design
Maison

Avant/Après : Une chambre sous les toits transformée pour faire une surprise

Visite guidée par Foire de Paris et Houzz.fr. 

La propriétaire de ce duplex voulait faire une surprise à son mari lorsqu’elle a entrepris de métamorphoser les lieux pour lui aménager un pied-à-terre à Paris. Le couple vit en Belgique, mais monsieur est souvent en déplacement dans la capitale française pour ses affaires, et madame le rejoint généralement le week-end. Lassés des hôtels, ils ont donc décidé de transformer ce bien de famille en cocon, avec l’aide de la décoratrice Catherine Plumet. « Le couple est habitué au standing de l’hôtellerie de luxe parisienne, où il avait pour habitude de descendre lors de ses séjours dans la ville. Il voulait en retrouver les codes dans la chambre de son appartement tout en s’y sentant comme chez lui », précise cette dernière. 

Coup d’œil

  • Qui vit ici : un couple d’une cinquantaine d’années
  • Emplacement : Paris, VIIIᵉ arrondissement
  • Superficie : près de 28 m²
  • Budget : 12 000 € TTC 
  • Décoratrice : Catherine Plumet
  • Photos Après : Carole Sertillanges

Avant

D’une surface de près de 28 m², la chambre est située au second étage du duplex, sous les toits de Paris. La propriétaire avait complètement vidé les lieux et fait repeindre les murs en blanc par des professionnels avant l’intervention de Catherine, comme pour effacer les traces de leur ancienne vie. 

« L’appartement a été habité par plusieurs générations et était décoré d’une manière très classique, un peu à la versaillaise. Les propriétaires voulaient faire table rase du passé et repartir à zéro avec une atmosphère plus contemporaine et moderne. Ils voulaient ainsi marquer le début d’une nouvelle étape dans leur vie », raconte la décoratrice.

APRÈS

Le choix du papier peint a été le point de départ pour toute la décoration de la pièce. Très graphique, il marie différentes teintes de bleu à des tons chocolat et crée une ambiance à la fois masculine et chaleureuse. « Les couleurs de la pièce, avant tout destinée aux voyages d’affaires de monsieur, ne devaient pas être trop féminines », précise Catherine. Le même duo se décline dans toute la chambre, afin de respecter le goût de la propriétaire pour l’harmonie des espaces.

La teinte chocolat se retrouve sur le mur qui sépare la chambre du dressing et du reste de l’appartement. Associée au papier peint, la peinture contribue à souligner la zone nuit, constituée du lit et de la télévision posée sur une console en bois blanche. L’encadrement des portes est aussi blanc pour dynamiser le tout.

Les propriétaires ne voulaient surtout pas intégrer des meubles de famille dans la décoration des lieux, et ne souhaitaient avoir que du mobilier et des matériaux neufs. Plusieurs éléments ont ainsi été réalisés sur mesure pour répondre à leurs exigences, comme la tête de lit recouverte d’un velours de la même couleur chocolat que celle du papier peint.

Le linge de lit blanc rappelle celui que l’on trouve dans les chambres d’hôtel. L’ensemble est relevé par la présence d’un plaid bleu vif en cachemire et de deux coussins aux motifs géométriques, réalisés par une tapissière. Les formes graphiques sont reprises sur les pieds des lampes de chevet et adoucies par les arrondis de leur abat-jour. 

AVANT

L’une des principales contraintes rencontrées dans la rénovation de cette pièce était l’absence de sorties électriques nécessaires à l’installation de plafonniers ou d’appliques murales. « La chambre ne pouvait être éclairée qu’à partir des prises situées au niveau du sol et les propriétaires ne souhaitaient pas faire de travaux supplémentaires », explique Catherine.

Situé au dernier étage d’un immeuble, l’espace bénéficie toutefois d’une luminosité généreuse en journée, ce qui a facilité le travail de son l’éclairage. « Dans une chambre, une lumière douce est largement suffisante en soirée. »

APRÈS

Les lampes de chevet et le lampadaire constituent différentes sources de lumière pour la pièce, à la manière des hôtels. Pour optimiser la clarté, le mur qui sépare la chambre de la salle de bains est blanc. Il attire le regard dès l’entrée et augmente la perspective de l’espace. Toujours pour conserver une bonne luminosité, le sol est recouvert d’une moquette beige et d’un tapis de couleur claire. L’ensemble crée également une sensation de cocon douillet, dont la douceur est accentuée par un motif en forme de vagues.

« La lumière met en valeur tous les détails de la décoration et des matières choisies, comme la laine des fauteuils et les effets cuivrés du papier peint », ajoute Catherine.

La disposition des meubles était une évidence dans cette pièce rectangulaire, bordée d’un mur de fenêtres. Entre le lit et la salle de bains, un coin cosy est aménagé à l’aide des deux fauteuils et du lampadaire, toujours dans l’esprit des hôtels. Si son atout décoratif est incontestable, il invite également à des moments de lecture confortables.

Le côté douillet de la pièce est renforcé par la présence de doubles rideaux occultants et généreux. Fermés, ils recouvrent intégralement le mur de fenêtres grâce à une longue tringle. Le tissu reprend les formes géométriques du papier peint et les couleurs neutres du sol.

Chic et chaleureuse, la décoration de la pièce a séduit monsieur, qui n’a découvert le résultat qu’une fois les travaux terminés. « Il était ravi du rendu, sa femme a réussi sa surprise ! », se réjouit Catherine.

Claire Tardy pour Houzz

Bannière Houzz.fr
Bannière Houzz.fr

Lie aussi : AVANT/APRÈS : 4 MOIS ONT SUFFI À MÉTAMORPHOSER CE TROIS PIÈCES