Maison

Construction : zoom sur les nouveaux isolants écologiques

Du sol au plafond, en passant par les murs, plusieurs solutions existent pour se protéger du froid, éviter la surchauffe et les nuisances sonores. Aujourd’hui, les isolants se tournent vers l’écologie. Un bon moyen de respecter l’environnement et de réduire sa consommation d’énergie !

Isolant img1
isolant img1

Le recyclage de vêtements

Cet isolant est issu du recyclage de vieux vêtements en coton. Parmi eux : aussi bien des jeans que des pantalons en velours. Il isole du froid et de la chaleur mais aussi du bruit. De plus, grâce au coton, les propriétés acoustiques sont exceptionnelles. Le Relais, un réseau d’entreprises qui agit depuis 30 ans pour l’insertion de personnes en situation d’exclusion, commercialise depuis quelques années une gamme d’isolants appelée Métisse. L’entreprise La Toison Dorée, présente lors de la Foire d’Automne, propose également ce type d’isolant.

C’est un matériau accessible puisqu’il se situe aux alentours de 10 euros le mètre carré. Idéal pour les petits budgets !

La fibre de coco

Peu connues, les fibres qui recouvrent les coques des noix de coco sont pourtant de très bons isolants grâce à leurs qualités quasi infinies : haute isolation thermique et acoustique, grande perméabilité à la vapeur d’eau et forte résistance à l’humidité.

On peut l’utiliser de préférence pour les sols et planchers, ainsi que pour les cloisons et murs mitoyens. Au niveau du prix, comptez entre 20 et 30 euros le mètre carré.

Les copeaux de bois alliés au béton de chanvre

Un autre isolant écologique peut être obtenu grâce aux copeaux de bois. Mélangés à de la chaux, qui est un liant naturel, et de l’eau, un nouveau matériau apparaît : le béton de chanvre. Celui-ci est très efficace pour la construction des maisons et particulièrement pour son isolation. Il est utilisé pour élever des murs ou des cloisons mais aussi pour réaliser des dalles destinées à être carrelées ou vêtues de parquets en bois. Enfin, les avantages de ce béton léger sont nombreux, apportant notamment une bonne isolation thermique qui résiste à l’humidité.

Comptez environ 30 euros par mètre carré pour isoler votre habitation.

La paille

Si elle est le plus souvent présente dans les fermes ou dans les champs, la paille peut également se retrouver dans les murs de votre maison ! Cet isolant naturel, excellent pour l’isolation acoustique, est exploité de plusieurs façons : en « vrac » lorsqu’elle est mélangée au béton, en « bloc » lorsqu’elle remplit un mur à ossature bois ou en « bottes » afin d’isoler un mur dans le cas d’une isolation par l’extérieur.

Il coûte près de 35 euros le mètre carré pour une isolation en bloc. Mais il faut être vigilant car il possède aussi ses limites : facilement inflammable, il est conseillé de l’équiper d’un parement protecteur. De plus, la paille craint l’humidité et son isolation thermique reste moyenne.

La laine de mouton

La nature fait bien les choses, et les professionnels comme Trialisolation l’ont bien compris ! La cuticule des fibres de laine de mouton est capable de s’adapter sans cesse aux changements climatiques. Elle peut emprisonner de l’air ou de l’eau en fonction des différentes températures, ce qui rend cet isolant très performant puisqu’elle régule le taux d’humidité du logement. La laine de mouton peut être appliquée selon divers formats : en panneau, rouleau ou en “vrac”. Elle est toutefois recommandée pour l'isolation hivernale ou en milieu montagnard.

Son coût ? Autour de 50 euros pour un sac de 10 kg de laine de mouton.

Pour savoir quel est l’isolant qui correspondra le mieux à vos besoins et à votre habitation, vous avez l’occasion de rencontrer nos exposants experts tels que Immoaneuf ou encore InnoveConfort lors de la Foire d’Automne, du 21 au 30 octobre prochain ! Et si vous souhaitez avoir une idée plus précise du coût de l’installation d’un nouvel isolant, rendez-vous sur Mondevis !