Visite guide par Foire de Paris et Houzz.fr
Maison

Avant/Après : Une chambre parentale gagne en lumière et jolis détails

Visite guidé par Foire de Paris et Houzz.fr 

Un refuge lumineux et épuré

Cette chambre beige et noir était aussi attirante qu’un toast brûlé mais les propriétaires avaient d’autres chats à fouetter avec l’aménagement des nombreuses autres pièces de leur maison de Los Angeles. Et après la naissance de leur fille, la déco de la chambre principale ne semblait plus du tout une priorité. Ils rêvaient toutefois d’un refuge lumineux et épuré. Le couple avait envie d’un lit king size et un modeste budget d’environ 2 700 euros.
Il a donc fait appel aux services de la décoratrice Jen Pinkston pour transformer cette pièce ennuyeuse en une chambre joyeuse.

Coup d’œil

Qui habite ici : un administrateur des besoins éducatifs particuliers pour un district scolaire local, un responsable d’agents commerciaux et leur jeune fille

Emplacement : quartier Highland Park de Los Angeles

Superficie : 21 m²

Designer d’intérieur : Jen Pinkston de chez The Effortless Chic

Photos Après : Amanda Gallant

AVANT : La mission de la décoratrice Jen Pinkston consistait à redonner un peu de personnalité à une pièce qui en manquait affreusement. Elle devait aussi pallier les manquements du constructeur, avant que le couple n’achète la maison en 2012. Ce dernier avait effectivement pris quelques raccourcis en négligeant, par exemple, d’installer les portes de placards. A la place, le couple avait suspendu des rideaux qui alourdissaient l’espace.

APRÈS : Heureusement, la chambre possédait plusieurs points forts, dont ce plafond voûté de plus de 3,5 mètres de hauteur avec poutres apparentes, portes-fenêtres et parquet sombre. L’espace a été unifié en ajoutant des portes de placards et en repeignant la pièce d’un blanc éclatant : la chambre paraît plus grande, plus lumineuse et plus harmonieuse.

De chaque côté des portes-fenêtres, des rideaux d’un blanc impeccable ont remplacé les anciens, d’un noir sévère.

Jen a jonglé avec le budget du couple d’environ 2 700 euros et a fini par dénicher des « trouvailles » chez les détaillants à bas prix. La conception entière de la pièce repose sur des marchandises achetées en ligne. Jen a présenté à ses clients des planches d’inspiration, mais elle a dû faire certaines modifications en fonction de la disponibilité des objets. Elle a également incorporé quelques accessoires que les clients possédaient déjà.

« C’était une transformation importante avec un budget minuscule. Nous avons donc tenté de réduire un maximum les coûts », explique-t-elle.

Bien qu’ils semblent anciens, les chevets et la commode proviennent de chez Target, ainsi que le linge de lit en coton blanc très simple et le plaid en tricot torsadé. Les coussins sur le lit ont été trouvés dans un marché aux puces de Pasadena.

« Le lit est tout simplement fantastique », affirme la designer. Il est tapissé d’un lin très foncé avec une bordure cloutée pour un style des plus classiques. La forme de la tête de lit brise la hauteur du mur et adoucit son côté sévère. Leurs courbes contrebalancent les angles des meubles des années 1950 disposés ailleurs dans la chambre.

Les lampes de chevet, en cuivre et marbre, ajoutent leurs reflets métalliques à ceux des clous de la tête de lit.

AVANT : Du côté opposé de la chambre, un grand miroir et un fauteuil inutile occupaient un précieux espace sans raison.

APRÈS : Remplacer le miroir au cadre lourd par une version allégée de chez West Elm a aidé à adoucir la pièce. Pour plus d’intimité, Jen a ajouté à la fenêtre des stores tout simples.

Le tapis de jute a été le point de départ de la designer. Un motif ikat abstrait dans les tons de violet, rose et bleu ajoute une touche de couleur et de fantaisie au style par ailleurs très simple de la pièce.

Les clients possédaient déjà le pouf vert en tricot. Il donne un air chaleureux et intime à la chambre. Le couple collectionne les vieilles pièces de maroquinerie. Le duo de valises empilées crée un intéressant espace de rangement. Jumelé à la lampe ancienne sur la commode, il s’harmonise à l’ensemble.

Jen a été capable d’aménager un coin pour s’asseoir près du placard là où se trouvait anciennement la commode. La banquette tapissée d’un doux tissu bleu est une autre trouvaille qui provient de chez Target. Des coussins y sont déposés : l’un orné d’audacieuses rayures nautiques et l’autre avec un joli imprimé indien.
Pour compléter l’ambiance décontractée, Jen a ajouté la touche finale : dans un cadre, une photo de surfeurs.

Karen Egly-Thompson pour Houzz

Article précédemment publié sur Houzz

Lire aussi :

AVANT/APRÈS : UNE CHAMBRE SOUS LES TOITS TRANSFORMÉE POUR FAIRE UNE SURPRISE

AVANT/APRÈS : UN STUDIO DE 37 M² RAFRAÎCHI EN QUELQUES COUPS DE PINCEAU

AVANT/APRÈS : 35 000 EUROS POUR MÉTAMORPHOSER UN DUPLEX