Maison

Bien choisir son poêle ou sa cheminée

Actualité

En cette saison, où le froid s’est installé, on a tous envie de se réchauffer au coin du feu, sous un plaid, avec une tasse de thé fumante. Alors pour vous accompagner, on vous dévoile nos conseils pour bien choisir votre poêle ou votre cheminée.

article publié le 10/11/2021

 

Poêle ou cheminée ?

 

Plusieurs critères entrent en ligne de compte : l’esthétique recherchée, l’emplacement disponible ou encore le budget que vous souhaitez consacrer à l’installation. L'ambiance et l'utilité recherchées sont aussi deux points importants : la cheminée apporte cette ambiance conviviale et cocooning que l'on aime tant ! Qui n'a jamais apprécié se blottir dans une couverture devant ce spectacle de feu à écouter le crépitement du bois et des bûches qui se consument ? Le poêle, lui, est moins chaleureux mais chauffera davantage votre intérieur. Notez tout de même que si vous privilégiez un poêle pour le design et l'emplacement et que vous souhaitez un beau rendu des flammes, le poêle à bois offre une belle vision des bûches qui brûlent (contrairement au poêle à granulés avec un meilleur rendement mais dont la flamme est moins visible, moins spectaculaire).

 

Team cheminée

 

Cheminées design et comtemporaines

Cheminée rime avec modernité, exit les cheminées dépassées vous pouvez accorder votre intérieur avec votre projet de cheminée.

Photo cheminée Godin

© Godin

Un foyer fermé présente de bonnes performances énergétiques, avec un rendement d’environ 70%, et le choix de bûches comme combustible offre une véritable convivialité avec la vue sur la flamme et l’usage authentique du bois !

 

Cheminées classiques et traditionnelles

Si vous êtes nostalgique de l'odeur du feu de bois de la cheminée de votre enfance devant laquelle vous passiez des heures à savourer votre chocolat chaud, vous trouverez également votre bonheur !

Photo cheminée Godin

© Godin

Photo cheminée Godin

© Godin

À noter qu'une cheminée traditionnelle, c’est-à-dire à foyer ouvert, ne permet pas de chauffer la maison puisque son rendement n’est que de 15 %. Elle pose également un problème d’émission de monoxyde de carbone. Y intégrer un insert à bois vous permettra d’augmenter le rendement de manière significative : de 15 à 70% voire 80% pour les modèles les plus performants ! L’insert est compatible avec tous les combustibles, bûches comme granulés, et émet jusqu’à 10 fois moins de monoxyde de carbone que le foyer ouvert.

 

Cheminées à l'ethanol

Alternative aux autres combustibles, l'éthanol vous évite la corvée du bois et vous permet d'allumer et d'éteindre votre feu à volonté ! Avec ou sans conduit, vous aurez une flambée sans odeur, ni fumée, ni suie, ni traces. Bénéficiez de l'esthétisme d'une cheminée avec de jolies flammes ! Notez que l'éthanol a une faible puissance calorifique.

Ecologique, cette énergie renouvelable d'origine végétale est un alcool issu du maïs, de céréales ou de betteraves sucrières, qui vous assure le respect de l'environnement.

Photo cheminée éthanol Direct cheminée

© Direct cheminée

 

Team poêle

 

Poêles à granulés

Votre principale préoccupation est de chauffer votre logement ? Optez pour un poêle à granulés !

Photo poêle amethyste Cheminées Philippe

© Cheminées Philippe

Utilisant la combustion de granulés de bois pour chauffer votre intérieur le poêle à granulés est écologique, son taux d’humidité est très faible, optimisant ainsi sa combustion et son pouvoir calorifique. Son rendement est très efficace, de l’ordre de 80 à 90% pour les meilleurs appareils et il peut fonctionner à toute heure, même pendant votre absence.

 

Poêles à bois

Mêlez le feu d'une cheminée avec l'esthétisme et le gain de place d'un poêle grâce au poêle à bois !

Photo poêle à bois Brisach

© Brisach

 

Fonctionnant sur le même principe qu’une cheminée, le poêle à bûches utilise la combustion du bois pour chauffer la pièce. Contrairement à une cheminée ou un insert, le raccordement au conduit de fumée est visible, ce qui apporte un esthétisme inédit. Le rendement des poêles à bûches est assez élevé (de l’ordre de 60 à 80%), leur autonomie est de quelques heures.

Pour aller plus loin ...

  • Poêle ou cheminée : quel encombrement ? Contrairement à ce que l'on pourrait penser, c'est le poêle qui prend le plus de place ! Bien que la cheminée nécessite un coffrage un peu encombrant, le poêle lui a besoin de distance. Oubliez l'idée d'y coller un meuble ou vos mains, les parois restent chaudes longtemps et nécessitent une distance de sécurité d'un mètre.
  • Poêle et cheminée : quel budget ? Un projet de cheminée nécessite un budget de 6.000 à 7.000 €, contre 4.000 € en moyenne pour un poêle. Le budget de ce dernier peut être revu à la baisse (environ 1.000 € en moins) s'il est relié à conduit de fumée déjà existant.
  • Poêle ou cheminée : qui a l'utilisation la plus facile ? Là où la cheminée nécessite une attention constante (maintien du feu, approvisionnement régulier du foyer, aller chercher le bois dehors en plein hiver ...), le poêle est entièrement automatisé. Vous pouvez programmer votre appareil en fonction de vos besoins et de votre mode de vie et le laisser en total autonomie même lorsque vous êtes absent ! Petit plus pour le poêle à granulés : ces derniers se déversent tout seuls dans le poêle grâce à un système de réservoir.

En conclusion, définissez vos besoins et votre budget et vous trouverez le projet parfait !

publicité