Cuisson des aliments

Aliments et cuisson : tout sur les modes de cuisson les plus sains !

Actualité

La cuisson des aliments est un procédé très important en matière de conservation des nutriments dans les produits que nous consommons. Pour en savoir plus sur les modes de cuisson les plus sains, Foire d'Automne vous propose une sélection de 5 méthodes de cuisson pour le plus grand plaisir de vos papilles et de votre organisme !

Les bonnes cuissons

Pour conserver les qualités nutritionnelles des aliments, il est important de recourir à des cuissons douces et pas trop longues. Beaucoup d’étudespointent les cuissons inappropriées qui font disparaître les vitamines et minéraux des aliments, et les fortes températures (plus de 180 °C) qui provoquent la formation de composés toxiques. Alors, comment cuire sainement ?

  • À la vapeur douce

La vapeur douce cuit les aliments à moins de 100 °C et conserve au maximum les vitamines sensibles à la chaleur. Si le four vapeur est idéal pour cuire à très basse température en la maı̂trisant parfaitement, un cuit-vapeur de type omnicuiseur convient aussi. Ou encore la casserole, dans laquelle on met un fond d’eau et les aliments dans un panier vapeur au-dessus. À bannir : l’autocuiseur qui cuit jusqu’à 120 °C et fait disparaître les nutriments.

  • Au bain-marie

Utilisé en pâtisserie, le bain-marie est moins connu pour cuisiner. Il permet pourtant de conserver vitamines, minéraux et moelleux des viandes, poissons… En pratique, il suffit de disposer les ingrédients dans un récipient à placer dans une casserole d’eau sur le feu ou un plat allant au four.

  • Sautée

Cette cuisson est intéressante, à condition de couper finement les aliments pour qu’ils cuisent rapidement et conservent leurs nutriments sans formation de composés toxiques, potentiellement cancérigènes. Pour dorer, effectuez l’essentiel de la cuisson à la vapeur et utilisez la poêle pour saisir les aliments à la dernière minute.

  • À l’étouffée

C’est la méthode qu’utilisaient nos grands-mères. Mais dans la version saine, la température se situe entre 60 °C et 90°C. L’idéal est d’utiliser une cocotte munie d’un couvercle avec thermomètre intégré et de ne pas y ajouter d’eau afin de libérer celle naturellement présente dans les aliments.

  • À l’eau

Les légumes peuvent cuire à l’eau, à condition que l’eau de cuisson contenant les nutriments hydrosolubles (fer, potassium, vitamines B et C, polyphénols) soient récupérée. Faites bouillir un volume d’eau et plongez-y les légumes. Ne jetez pas l’eau, consommez-la en soupe, bouillon ou intégrée à une préparation (sauce, crème).

publicité